Les 4 métaux précieux
Les poinçons
Les perles
Les pierres précieuses
Les pierres fines
Les anniversaires de mariage

Les 4 métaux précieux :

* L'Or

L’or est le métal le plus précieux après le platine. Dans l’histoire de l’Homme, il symbolise richesse, pouvoir et prestige, à travers les plus grandes civilisations. En effet, l'Homme utilise l'or depuis le Chalcolithique, à la fin de la Préhistoire.

L’Or est le plus malléable des métaux. Il nécessite un alliage pour façonner des bijoux.
Il est inoxydable et inaltérable au temps.

Avec un gramme d’or, on peut obtenir un fil de 3500 mètres sans qu’il se rompe.
Ses dissolvants sont le mercure et l’eau régale (mélange d’acide nitrique et d’acide chlorhydrique)

Or 24 carats = Or pur
Or 18 carats = 750‰ (poinçon : tête d'Aigle)
Or 14 carats = 585‰ (poinçon : coquille Saint Jacques)
Or 9 carats = 375‰ (poinçon : Trèfle)

Chaque bijou en or comporte généralement 2 poinçons :

- Le poinçon de garantie
- Le poinçon de maître (ou du fabricant)

Ceci permet de reconnaître un bijou de qualité et d’assurer un titre à l’acheteur. Il est obligatoire depuis le Moyen-âge mais a évolué depuis la révolution française.

L'or pur est naturellement jaune, mais des métaux peuvent lui être ajouté pour lui conférer des caractéristiques mécaniques supérieures ou des teintes différentes, par exemple :

Or jaune : 750‰ or + 125‰ cuivre + 125‰ argent
Or rose : 750‰ or + 160‰ cuivre + 90‰ argent
Or blanc : 750‰ or + nickel ou palladium ou cuprozinc + argent

* Le Platine

Le platine a vraisemblablement été découvert par les indiens d’Amérique du Sud, puis nommé "platina", diminutif de "plata" (Argent en Espagnol), par les conquistadors, sans doute en raison de son aspect.

Plus rare donc plus précieux et plus cher que l’Or même si l’augmention du cours de l’or de ces dernières années fait que le cours de ce dernier approche désormais le cours du platine.

Les principaux gisements se trouvent au Canada, en Russie et en Afrique du Sud, bien qu’il y en ait en Colombie et en Alaska.

Le platine est un métal très complexe contenant du palladium, du nickel, du fer et du cuivre. C'est l'un des métaux les plus denses et les plus lourds.

De couleur grisâtre, hautement malléable, tendre et élastique, le platine ne craint pas plus l’eau que l’air, les acides et les réactifs courants : on dit donc qu’il est inerte chimiquement.

Le symbole du platine est la tête de chien.

De même que les autres métaux précieux, le platine est allié au palladium, au rhodium, au ruthénium, à l'osmium ou à l'iridium. L'iridium associé au platine est compté comme platine. Sa couleur blanche argentée ne se ternit jamais.

On trouve des alliages à 950‰, 850‰ et 800‰.

* L'Argent

L’argent est un des premiers métaux connus. Les premières mines d’Argent ont été exploitées 2500 ans avant Jésus-Christ. Connu et estimé depuis l’Antiquité comme métal d’ornement et de monnaie, les alchimistes l’appelaient "Métal de la Lune" et "Métal de Diane".

Son nom vient du mot latin "argentum", tiré lui-même du grec "argos", qui signifie "clair" ou "brillant".

Le plus célèbre gisement est celui de Kongsberg en Norvège, où l’Argent était autrefois extrait à plus de 900 mètres de profondeur. Mais aujourd'hui il est pour la plupart extrait sur le continent américain. Pratiquement tout l’Argent utilisé en Europe provient du Mexique.

Métal tendre qui nécessite un alliage pour être utilisé dans la Bijouterie et l’Orfèvrerie.

Le symbole de l'argent est l'effigie de la déesse grecque Minerve.

Alliage : 925‰ argent + 25‰ étain + 50‰ cuivre


L'argent dit "massif" ne titre que 925‰, mais on trouve aussi de l'argent 800‰. Il a tendance à noircir s'il n'est pas recouvert d'une couche de rhodiage.

* Le Palladium

Le palladium fait partie du groupe du platine et est le 4ème métal précieux.

Sa principale utilisation est aujourd'hui dans les convertisseurs catalytiques mais 5 % de son extraction annuelle est utilisée en bijouterie.

Il a été découvert en 1807 par William Hyde Wollaston. Le nom, donné par Wollaston lui-même l'année suivant sa découverte, dérive de l'astéroïde Pallas découvert deux ans auparavant. Ce nom fait référence à la déesse grecque de la sagesse Palladion ou Pallas (épiclèse)

On trouve des bijoux en palladium mais il est surtout utilisé en bijouterie dans la composition de l'or blanc qui est un alliage d'or, de palladium (4 à 5 %) et de nickel (le nickel n'est plus actuellement utilisé dans l'or blanc en raison du risque allergique qu'il représente, il est désormais substitué par un alliage cuivre/argent).

Les poinçons :

On distingue deux types de poinçons : les poinçons de titre et les poinçons de maître.

 * Les poinçons de titre

L'Or 750°°° (or 18 carats) :

La tête d'aigle est le symbole de l'or, la forme du cadre indiquant le titre avec une tolérance de 3‰ :

La qualité de "fin" comme "Or fin" s'applique aux titres de 999‰.

Depuis 1993 on peut trouver en France des bijoux en or contenant un titre inférieur à 750‰.

L'or 375°°° (or 9 carats) :

Le Platine :

La tête de chien est le symbole du platine, la forme du cadre du poinçon ainsi qu'un chiffre compris entre 1 et 3 définit les 3 titres autorisés et garantis avec une tolérance de 10‰.

L'argent :

Le symbole de l'argent est l'effigie de la déesse grecque Minerve, la forme du cadre indiquant le titre avec une tolérance de 5‰ :

* Les poinçons de maître :

Un deuxième poinçon, propre au Maître d'Ouvrage est également apposé sur le bijou. Sa forme géométrique est en losange pour une fabrication française ou ovale si elle est étrangère, un carré indique un bijou plaqué-or.

Les perles :

"Larmes des Dieux" pour les Perses, "perles de rosée" ou "semence divine" pour les Grecs et les Romains. Qui n'a pas secrètement rêvé un jour de découvrir une perle en ouvrant une huître ?

Malheureusement, ce miracle ne se produit jamais, car il faut des circonstances extraordinaires pour qu'un mollusque produise une perle naturelle appelée aussi perle fine. Irrité par un corps étranger (grain de sable…) dont il n'arrive pas à se débarrasser, le mollusque va tenter de le neutraliser en déposant autour de lui, par couches concentriques, une substance iridescente, la nacre.

Au bout d'un certain temps et avec beaucoup de chance, une perle naturelle commencera à prendre forme. A la fin du 19éme siècle, alors que la perle naturelle risquait de disparaître, des hommes se sont attachés à reproduire ce miracle de la nature et créèrent les fondations de la perliculture moderne. La production s'amplifia à partir de 1902 où l'on greffait environ 100 000 huîtres par an, contre 175 millions aujourd’hui.

La perliculture :

L'huître mère, retirée délicatement de son milieu naturel de croissance, est maintenue ouverte avec des petits coins de bois. Un morceau de tranche de tissu vivant appelé "manteau" pris dans une autre huître perlière de la même espèce est greffé dans l'huître porteuse avec un noyau (le plus souvent un grain de nacre).

Les huîtres sont des créatures extrêmement délicates et seront l'objet de soins intensifs pendant toute la durée de l'élevage d'une durée de 1 à 3 ans : nettoyage de la coquille tous les 15 jours, déplacements en fonction du degré de salinité, de la température de l'eau, des courants, du flux du plancton, des prédateurs, de la pollution des variations météorologiques. Malgré le soin apporté à l'opération et à la culture des mollusques, un large pourcentage de ceux-ci va rejeter leurs implants et sur 100 perles récoltées, 1 ou 2 seulement seront parfaites. Après la récolte, les perles sont triées, lavées et vendues aux manufacturiers qui les classeront en fonction de leur qualité et les monteront en bijou.

Les perles de cultures :

Il existe plusieurs variétés de perles de culture dont les plus connues sont les suivantes :


Les perles de culture Akoya
Les perles de culture des mers du sud
Les perles de culture d'eau douce
Les perles de culture Mabé

Les perles de culture Akoya :

Cette perle provient essentiellement du sud et sud-ouest de l'archipel japonais. Les huîtres Akoya sont récoltées en hiver et seul un petit pourcentage des huîtres (environ 5%) contiendra une perle ronde et parfaite qui pourra être utilisée en bijouterie. Elle mesure entre 2 et 9 mm.

Les perles de culture des mers du sud :

Appelée "reine des perles" et "perle des reines" en raison de sa rareté, sa grosseur et sa beauté. De taille supérieure à la perle Akoya, la perle des mers du sud mesure entre 9 et 16mm, quelques fois d'avantage. Les huîtres perlières des mers du sud sont les plus grandes parmi la trentaine d'espèces d'huîtres perlières connues dans le monde. Sa coquille peut atteindre un diamètre de 25 à 30cms et peser jusqu'à 5,5kgs. La perle produite est à l'échelle de ce mollusque géant qui dépose une couche de nacre plus épaisse que celle des autres huîtres.

On les classe en 2 catégories principales

Le groupe clair qui se trouve dans une large zone géographique comprise entre l'Australie, l'Indonésie et la Birmanie. De couleur blanche aux reflets argentés, dorés ou jaune clair.
Le groupe foncé dont la très légendaire perle noire du pacifique sud (archipel de Tuamotu, Tahiti…). De couleur noir en passant par le brun et le vert.

Les perles de culture d'eau douce :

De plus petite taille (entre 2 et 5 mm), de forme plus irrégulière mais avec des teintes plus étendues (blanc, rosé, crème et orange clair ou foncé). Les perles de culture d'eau douce sont produites en majeure partie en Chine grâce à une variété de moules appelées Iketcho.

 Les perles de culture Mabé :   

L'huître Mabé appelée "ailes de pingouin" vit principalement dans les mers tropicales de l'Asie du sud-est. Elle possède une très belle iridescence qui décline les nuances de l'arc en ciel, du rose pâle à un léger bleuté avec des accents métalliques.


Ces perles le plus souvent hémisphériques (1/2 perles) peuvent atteindre un diamètre de 22 mm et avoir des formes différentes suivant la forme du noyau introduit (ovale, coussinet, goutte, coeur...)

Les caractéristiques techniques

La valeur d'une perle dépend de son poids, de sa couleur, de sa forme, de son lustre et de son revêtement de nacre.

Le poids ou la taille :       

Si l'unité de poids est le carat comme les pierres (1 carat = 0,20grs), on parle plus de grosseur et donc de diamètre de la perle.

La couleur :

C'est le critère le plus difficile à évaluer. Il existe 3 couleurs de base:

- Couleur de base blanc avec nuance rosée, verte, bleue, jaune, dorée.
- Couleur de base crème.
- Couleur de base gris ou bleue.

La couleur de base, dépendante du taux de salinité (un taux de salinité plus élevé donnera un ton plus crème) n'est pas un critère de qualité et de prix, la demande étant différente d'un continent à l'autre en raison de la couleur de la peau: en Europe couleur de base blanc nuance rosé, en Asie couleur de base blanc nuance verte, en Amérique du sud couleur de base crème.

La forme :

Les perles parfaitement rondes sont les plus chères. D'autres formes de perles (ovale, poire, baroque…) peuvent être très belles montées sur bague, pendentif…

Le lustre :

Le lustre correspond à l'éclat de surface. Le degré de lustre, d'iridescence ou de luminosité s'appelle "l'Orient". Le lustre, critère de choix plus important encore que la couleur, la taille ou la forme, dépend souvent de la qualité du revêtement de nacre.

Le revêtement de nacre :

C'est l'élément primordial ! La qualité et la longévité de la perle dépendent de l'épaisseur de la couche de nacre. On peut accepter quelques imperfections à la surface de la perle, discuter de la couleur, de la taille ou de la forme mais jamais faire des concessions sur l'épaisseur de la couche de nacre.
Une couche perlière = 1 micron environ.

L'huître Margaritifera utilisée en Polynésie Française sécrète trois à quatre couches par jour, soit plus de mille couches de nacre par an.

Au bout de deux ans, 2 à 2,5mm de couche perlière aura été secrétée. Pendant la même période, la perle Akoya aura produit 1mm.

Les perles d'imitation :

Le noyau, à base de coquille, de plastique, de verre ou de porcelaine est recouvert de matières synthétiques combinées à des méthodes d'enrobage sophistiquées. Ces techniques modernes produisent de très belles perles d'imitation. La manière la plus simple de reconnaître une fausse perle d'une vraie consiste à mordre la perle: au contact de la dent, la surface d'une vraie perle de culture paraît sableuse.

Conseils d'utilisation :

La perle de culture, de source animale et non minérale, contient des matières organiques dégradables telles que l'eau et la conchine (matière perlière). Elle demande donc quelques précautions à son propriétaire :

-  Après chaque usage, frotter les perles avec un chiffon doux et les ranger soigneusement.
- Eviter les frottements des perles entre elles ou d'autres objets (les colliers de perles sont enfilés avec des nœuds afin d'éviter le frottement des perles entre elles).
- Ne pas mettre des parfums ou produits agressifs au contact de la perle.
- En cas de forte acidité de la peau, porter le collier ou bracelet sur un vêtement.
- Ne pas exposer les perles à des chaleurs trop sèches.

Symbolique de la perle:

Symbole essentiel de la féminité, c'est l'emblème de l'amour et du mariage.

Les pierres précieuses : le diamant, le rubis, le saphir et l'émeraude

* Le diamant

Les grecs appelaient le diamant Adamas "l’indomptable" car ils se sont rendus compte que ni le feu ni le fer ne parvenaient à l’altérer. En raison de cette dureté sans égale, le Diamant est dit "éternel".

Il y a des milliards d’années, lors de la formation de la croûte terrestre et des grandes périodes volcaniques, des particules de carbone pur soumises à des températures ardentes et à de très fortes pressions se cristallisaient pour devenir ces diamants.

Les diamants d’Afrique du Sud ont été remontés par des éruptions volcaniques. Les diamants sont ainsi retrouvés en inclusion dans ces roches appelées kimberlites. L’érosion peut ensuite les transporter et les incorporer dans des sédiments alluviaux. Il faut traiter environ 250 tonnes de minéral pour dégager un diamant brut qui, une fois taillé, donnera une pierre de 1 carat.

Le plus gros producteur mondial de diamants naturels est la Russie avec 22% de la production mondiale (38 millions de carats), suivi du Botswana (18,4%), de l'Australie (17,7%), de la République démocratique du Congo (15,6%), l'Afrique du Sud (9,1%), le Canada (7,1%) et l'Angola (5,8%).

Caractéristiques :

Les qualités du diamant en font la plus célèbre des pierres précieuses en joaillerie. La beauté de son brillant est due au fait qu’il possède un haut indice de réfraction de la lumière et un grand pouvoir dispersif: en pénétrant, les rayons de lumière sont réfléchis à l’intérieur de la pierre à l’infini et la lumière blanche se disperse, retourne à l’intérieur transformée en un éventail de couleurs. Les diamants (comme les gouttes d’eau) fonctionnent comme des prismes en dispersant les couleurs de l’arc-en-ciel. La valeur d’un diamant à poids égal peut varier du simple au double en fonction de sa taille, sa couleur, et sa pureté. Ces différentes caractéristiques sont connus sous le nom des "4C" (carat, clarté, couleur et coupe).

Chaque diamant est unique puisque sa qualité résulte de l’infinité de combinaisons possibles entre ces quatre critères.

Les 4 critères du diamant sont inséparables :

- Carat : Le carat est l’unité de mesure universelle pour le poids d’une pierre. Ce mot vient de caroubier, arbre qui a la propriété d’avoir des graines dont le poids est toujours égal et constant. Il ne faut pas confondre carat d’une pierre et carat des alliages d’or qui est un pourcentage d’or.
Depuis 1907 cette unité de mesure a été officialisée. Dès lors le poids du diamant s’exprime en carat. Le carat métrique international équivaut à 1/5 éme de gramme: 1 carat = 0.20 grammes.

- Clarté : Lors de la cristallisation du carbone, la nature a laissé de minuscules traces dans la plupart des diamants. Ces caractéristiques naturelles appelées inclusions sont des accidents de croissance tels que des cristaux, des givres, des voiles ou encore des fractures. Elles constituent la carte d’identité du diamant. C’est leur nombre, leur grandeur, leur emplacement vus à la loupe binoculaire grossissement 10 qui détermine la pureté du diamant. C'est un critère important car elle peut faire varier considérablement le prix. Les plus belles pierres et les plus convoitées sont celles qui sont limpides et pures, et donc extrêmement rares.

Une échelle de pureté a été établie en différents degrés :

IF : Internal Flawless: pur à la loupe, le diamant est exempt d’inclusion sous une lampe normale et examiné à la loupe X10.
VVS : Very Very Small inclusion: minuscules inclusions à peine perceptibles à la loupe X10.
VS : Very Small inclusions: très petites inclusions décelables à la loupe par un oeil moyennement exercé.
SI : Small Inclusions: petites inclusions visibles à la loupe
P1 : 1st Pique: inclusions très facilement visibles à la loupe, difficilement visibles à l’œil nu
P2 : 2nd Pique: grandes ou nombreuses inclusions affectant faiblement la brillance.
P3 : 3rd Pique: grandes et nombreuses inclusions affectant distinctement la brillance.

- Couleur: Contrairement aux idées reçues, il existe des diamants de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Les diamants franchement colorés (roses, jonquille, verts, bleus…) sont rarissimes et de très grande valeur. Les diamants totalement incolores sont également très rares. On évalue la couleur des diamants sur une échelle qui va du blanc exceptionnel au jaune très pâle dit aussi jaune cap. Cette échelle a été définie par des lettres alphabétiques allant de D à Z (D comme Diamant). Les lettres A, B et C n’existant pas.    

- Coupe : Elle dépend du savoir faire du tailleur qui recherchera la meilleure répartition géométrique des facettes afin d’obtenir une réflexion optimale de la lumière pour un éclat incomparable de la pierre.

L'opération de la taille comporte: le clivage, le sciage, le débrutage, le facettage et le polissage. 
Au cours de ces interventions la pierre peut perdre 50 à 70 % de son poids brut. Il existe beaucoup de tailles mais celle qui exalte le mieux son éclat est la taille brillant rond à 58 facettes. Les plus grandes tailleries de diamants sont à Anvers, New York, Tel-Aviv et au Gujarat en Inde.

- Dureté : Le diamant est le plus dur des minéraux. Sa dureté est donc classé 10 sur l’échelle de Mohs.

Conseil d’entretien :

Eviter de ranger vos diamants pèle mêle dans votre boite à bijoux. En effet un diamant peut en rayer un autre ou provoquer des rayures sur d’autres bijoux.
Emmenez votre diamant à vérifier chez votre bijoutier une fois par an. Il contrôlera les sertis et les signes d’usure de la monture.

Symbolique :

Parce qu’il est pur, éclatant et totalement inaltérable, le diamant est le symbole même de l'amour. Combinaison de perfection, de puissance et de constance, il est le plus beau cadeau qu’un homme puisse faire à une femme… 

* Le Rubis

Rubis vient du latin "rubeus" qui signifie "rouge". Cette couleur est la plus rare du monde minéral.
Le Rubis, au même titre que le Saphir, appartient à la famille des corindons, un oxyde d’aluminium. Il tient sa couleur rouge de l’oxyde de chrome et varie selon les spécimens du rouge rosé au rouge dit rubis, et du carmin à un rouge violacé profond. Les pierres transparentes aux teintes les plus foncées sont les plus recherchées. 

Les plus beaux Rubis se trouvent à Mogok, en Birmanie centrale, où ils sont exploités dans les mines depuis le XVème siècle, mais aussi en Thaïlande, au Sri Lanka et au Vietnam: ce sont les Rubis d’origine de gîtes calcaires.

 D’autres gisements se situent en Afghanistan, en Inde, en Chine, au Cambodge, à Madagascar et dans les anciennes Républiques soviétiques: ce sont les Rubis d’origine volcanique. Les États-Unis exploitent les Rubis dans les mines de Caroline du Nord et près d’Helena, dans l’État du Montana.
La valeur de certains Rubis est plus importante que celles des diamants. En effet, les gros Rubis clairs de Birmanie et de Thaïlande ont plus de valeur que les diamants de même taille. 

L’appellation Rubis est aussi utilisée pour des pierres appartenant à d’autres familles qui ont une couleur rouge, comme des variétés de grenat, de quartz, de tourmaline ou de spinelle.

 Caractéristiques :

- Pureté : Les rubis peuvent laisser apparaître des givres qui ne sont pas considérés par les professionnels comme de graves défauts. Ces inclusions n’affectent en rien la pierre mais en garantissent au contraire son authenticité de rubis véritable. Elles permettent également de conaître le lieu d'origine de la pierre.

- Couleur : Le rubis évoque l’éclat du feu ou la couleur du sang. Cette couleur est due à la présence d’oxyde de chrome. Il peut être d’un rouge nuancé de vermillon ou de violacé selon sa provenance. Parfois si clair qu’il en devient rose. Parfois si foncé qu’il en devient brun.

- Taille : La taille ovale est la plus répandue pour un meilleur volume et une plus grande transparence. Lorsqu'ils sont taillés en cabochon, certains spécimens montrent des astérismes ; c'est-à-dire qu'une étoile à six branches peut être observée à l'intérieur de la pierre. De tels rubis, appelés rubis étoilés, sont également très recherchés.

- Dureté : Le Rubis est la plus dure des gemmes, hormis le Diamant, puisqu’il appartient aux Corindons. Donc d’une dureté de 9 sur l’échelle de Mohs.

Utilisation :

Comme toutes les pierres précieuses, le rubis est utilisé en joaillerie. De surcroît, grâce à son faible coefficient de frottement et sa grande résistance à l’usure, le rubis synthétique est largement utilisé en horlogerie.

Symboliques : Pierre des Rois, le Rubis a toujours trôné sur les joyaux des puissants. 

* Le Saphir

Saphir vient du nom hébreu "sappir" qui signifie "la plus belle chose". On utilise l’appellation saphir pour les gemmes de toutes les couleurs du groupe des corindons, sauf le rouge, qui est le rubis.

Cette pierre précieuse est assez répandue et c’est la pierre de couleur la plus vendue dans le monde notamment grâce à son prix attrayant.il est situé à faible profondeur, principalement au Sri Lanka, au Cambodge, en Thaïlande et en Australie. Mais les plus grandes sources de saphir se trouvent en Inde, dans le Cachemire et le Burma.

Caractéristiques :

- Couleur : On trouve des saphirs de toutes les couleurs. Ceci est dû à la présence de petites quantités d’impuretés comme du chrome, du fer ou du titane, dans l’oxyde d’alumine, qui est le principal composant de ce minéral. Mais l’utilisation du mot saphir seul est uniquement réservée à la gamme des bleus, allant du plus pâle au plus sombre. Le saphir dit "Cachemire" est le plus recherché pour sa très belle couleur bleu profond. Parmis les autres variétés on trouve le saphir blanc (corindon précieux incolore), le corindon jaune (appelé aussi saphir jaune, saphir doré ou topaze d’Orient) et le saphir rose, d'une couleur rose pâle.

- Taille : La taille ovale est celle utilisée le plus souvent sinon il existe les formes: poire, rectangulaire, coussin et cabochon.

- Dureté : Etant de la famille des corindons, comme le rubis, le saphir est d’une grande dureté, que seul le diamant dépasse (9 sur l’échelle de Mohs).

Symboliques :

- Les orientaux l’ont toujours considéré comme le plus grand des talismans, pouvant rendre riche, pacifique et pieux.  On dit encore aujourd’hui qu’il attire la sympathie, préserve la pureté de l’âme et qu’il est le symbole de la fidélité conjugale.

* L'Emeraude

L'émeraude est une variété de béryl. Son nom vient du grec "smaragdos" signifiant "pierre verte" et plus anciennement du persan "esmeralde" se traduisant par cœur de pierre.


Jusqu'au 16ème siècle beaucoup de pierres vertes étaient considérées comme des émeraudes. L'émeraude brésilienne est une variété verte de tourmaline ; l'émeraude lithique, est une variété verte de spodumène ; l'émeraude orientale est la variété verte du corindon ; l'émeraude d'Oural est une variété verte d'andradite.

C’est une des pierres précieuses les plus chères et une des plus rares. Sa valeur ne se juge pas sur sa pureté mais sur sa couleur.

On trouve les principaux gisements d’Émeraude en Zambie, au Zimbabwe, en Afrique du Sud, au Brésil, au Pakistan, en Inde et en Colombie. Elles sont taillées à Jaipur (Inde) et à Tel-Aviv (Israël), ainsi que dans certains des pays producteurs.

Caractéristiques :

- Pureté : L’émeraude a des inclusions gracieusement appelées "givre" ou poétiquement "jardin". Elles garantissent l’authenticité et ne sont pas considérés comme des défauts pour autant qu’elles n’altèrent pas la couleur. En effet, la valeur de cette pierre ne se détermine pas par sa pureté mais par sa couleur.

- Couleur : Elle est toujours verte contrairement à d’autres pierres.Cependant, elle peut être nuancée de jaune ou de bleu selon sa provenance.

- Taille : Du fait de sa très forte sensibilité, l'émeraude a donné son nom a un type de taille, la taille en "émeraude", de forme rectangle à pans coupés. Mais on la trouve également en "cabochon", en "poire" ou en "ovale".

- Dureté : Bien que relativement dure (7,5 ou 8 sur l’échelle de Mohs), c’est une pierre fragile qui craint la chaleur et les ultrasons. Au sertissage, beaucoup d’Émeraudes sont cassées, mais une fois sur le bijou, la pierre ne craint plus rien.

Symboliques : L’Émeraude est associée à la vie et illustre le calme et la tranquillité. Par sa couleur tendre, l'Émeraude a toujours été considérée comme la plus féminine des pierres précieuses. Une féminité empreinte d'un certain mystère, dû aux minuscules inclusions qu'elle renferme et qui dessinent dans le corps de la pierre de subtils jardins secrets. 

Les pierres fines

Outre les pierres dites précieuses (diamant, saphir, rubis, émeraude), il existe toutes sortes de pierres fines parmi lesquelles on trouve l’Aigue marine, l’Améthyste, la Citrine, le Grenat, l'Opale, le Péridot, la Topaze et la Tourmaline.

L'Aigue marine :

L’Aigue Marine est d’origine brésilienne et présente une couleur proche du bleu d’eau de mer, dans laquelle elle serait invisible, d’où son nom. C’est évidemment la pierre porte bonheur des marins.


De la même famille que l’émeraude, c'est à dire des béryls, on trouve les principaux gisements en Afghanistan, au Brésil, à Madagascar, au Pakistan, en Sibérie, en Chine... Le terme aigue-marine est uniquement utilisé pour les béryls de couleur bleu.

L'Améthyste :

L’Améthyste est une variété de quartz de couleur violette ou violet gris. Son nom vient du grec "amathustein" signifiant "non ivre", car on attribuait à cette pierre des pouvoirs surnaturels comme la chance, la force, et la protection contre les sorts et l'ivresse. En effet, les Grecs et les Romains buvaient dans des coupes d’Améthyste pour se mettre à l’abri des effets de l’alcool.

Les principaux gisements sont situés au Brésil, au Japon, à Madagascar, aux États-Unis et en Australie.

Devant se garder de toute ivresse, même spirituelle, cette pierre orne les bagues pontificales et les couronnes des rois chrétiens. L’Améthyste est la pierre de la méditation, et apporte la paix intérieure, l’harmonie et la détente.

La Citrine :

La Citrine, comme l'Améthyste, est un quartz. Sa couleur jaune citron, à laquelle elle doit son nom, est due à la présence de fer. Elle est très souvent confondue avec la Topaze.


Sa couleur peut changer sous l’effet de la chaleur. C’est par ce procédé que la "Citrine de Madère" vire au brun rouge.
Son origine est brésilienne mais on trouve d’autres gisements au Sri Lanka, en Espagne et à Madagascar.
Une grande particularité de la Citrine est qu'elle peut être produite en chauffant une améthyste.
Même si on la trouve sous toutes les tailles, on lui préfère la taille brillant.
Elle est devenue dans les esprits la pierre des mythomanes du fait de sa capacité à changer de couleur.

Le Grenat :

Le Grenat est un silicate comme l’Émeraude ou la Topaze.
Sous l’appellation grenat sont réunis plusieurs groupes de minéraux différents de toutes les couleurs hormis le bleu: le Pyrope (rouge), l’Hessonite (orangé) le Rhodolite (brun rouge), la Démantoïde (verte) et le Grossulaire (vert).

Le Grenat nous provient de gisements du Brésil, d’Afrique du Sud, de République Tchèque, du Madagascar, d’Inde et de Bohême.

Il est la pierre de la fidélité et de l’amitié.

L'Opale :

Son nom serait tiré du mot sanscrit "upala" signifiant pierre précieuse.
La beauté d'une Opale Précieuse (ou gemme) vient de la profondeur et de l'infinie variété de ses couleurs. Une étude approfondie des Opales Précieuses révèle qu'elles sont composées de "sphères" ou de "grains". Lorsqu'on fait pivoter une Opale dans toutes les directions, toutes les couleurs vont elles-mêmes changer. C'est ce que l'on appelle le "jeu des couleurs" et c'est cette propriété de couleurs changeantes qui donne aux Opales leur attrait particulier.

Les couleurs de l'Opale proviennent d'un phénomène appelé "diffraction": la lumière blanche éclate en couleurs du spectre à l'intérieur de la pierre. L'Opale apparaît ainsi dans le fastueux flamboiement des couleurs de l'arc-en-ciel. La brillance des Opales n'est donc pas due à un colorant incorporé mais à un phénomène lumineux.

Les différentes variétés d’Opale sont les suivantes :

- L'opale noire: C'est l'opale la plus prisée car les couleurs spectrales paraissent plus intenses sur le fond sombre. On la distingue facilement par son fond noir. Elle est très rare et sa valeur est supérieure à celle du Diamant.
- L'opale blanche: Parfois transparente ou quasi opaque, elle a habituellement un aspect translucide ou laiteux et un ton de corps clair ou une couleur blanchâtre.
- L'opale claire: Cette superbe variété comprend les opales blanches ou noires qui sont transparentes ou semi transparentes.
- L'opale de feu: D'une teinte brune, c'est la seule opale où les jeux de couleurs ne sont pas importants.
- L'opale boulder (de rocher): Cette catégorie se forme naturellement dans la pierre matrice. On la reconnaît facilement car, lorsqu'elle est taillée, la pierre hôte ou matrice (pierre de fer granitique) reste imprégnée sur son dos.
- L'opale matrix: Cette pierre est poreuse, plutôt commune et, par conséquent, de moins grande valeur. La matrix est souvent traitée à chaud lui donnant une couleur semblable à celle de l'opale noire.

Le Péridot :

Variété d’Olivine, le Péridot se reconnaît par sa couleur verte, allant du vert olive aux teints brunâtres.


On en trouve en Mer Rouge ou dans des pays aussi divers que l’Australie ou l’Afrique du Sud. Les variétés les plus foncées sont appelées Olivine et les plus claires Chrysolite. Le péridot est le symbole du lion dans la tradition anglo-saxonne.

La Topaze :

La Topaze trouve son origine des îles Topazos en mer rouge ou du mot "topas" signifiant "feu".
Des pierres fines, la Topaze est la plus courante et ressemble à l’Aigue Marine, même si elle est parfois chauffée pour renforcer sa couleur. Ses couleurs sont nombreuses, passant du rose (très rare) au rouge léger, des tons or et miel (les plus recherchés) au bleu ou vert, couleurs les plus courantes.

Les principaux gisements se situent en Australie, en Birmanie, au Japon, au Nigeria, en Russie et au Sri Lanka...
Symbole de foi, de droiture et de loyauté, offrir une Topaze équivaut à donner son amitié pour toujours.

La Tourmaline :

Son appélation est tirée du cingalais "turi mali" qui signifie pierres aux couleurs diverses.
La Tourmaline est une pierre très spéciale qui peut aller de l’incolore au noir, en passant par tous les tons. Toute la palette de couleur peut parfois se retrouver en une seule pierre, ce qui fait sa véritable originalité. Son éclat est vitreux. On la rencontre le plus souvent dans des tons de noir, noir brun et noir bleuté. Il en existe des variétés bleues, vertes et rouges. Les variétés blanches ou incolores sont rares.

La tourmaline rouge est connue sous le nom de rubellite, les variétés bleu pâle ou noir bleuté sous le nom d'indigolite. En joaillerie, les variétés bleu Berlin ou transparentes sont aussi appelées émeraudes du Brésil, chrysolites ou péridots du Brésil. Les variétés jaune miel sont typiques du Sri Lanka et appelées péridots du Sri Lanka, les variétés incolores: Achroïtes et la tourmaline noire: Schorl. Sa dureté est entre 7 et 7,5 sur l'echelle de Mohs.

Ce minerai jouit d'une propriété bien curieuse, celle d'attirer à lui les cendres du foyer sur lequel on le chauffait. La tourmaline est considérée comme une pierre de sérénité, de quiétude et de sagesse.

Anniversaires de mariage

1 an Coton 11 ans Corail 21 ans Opale 31 ans Basane 41 ans Fer 50 ans Or
2 ans Cuir 12 ans Soie 22 ans Bronze 32 ans Cuivre 42 ans Nacre 60 ans Diamant
3 ans Froment 13 ans Muguet 23 ans Béryl 33 ans Porphyre 43 ans Flanelle 70 ans Platine
4 ans Cire 14 ans Plomb 24 ans Satin 34 ans Ambre 44 ans Topaze 75 ans Albâtre
5 ans Bois 15 ans Cristal 25 ans Argent 35 ans Rubis 45 ans Vermeil 80 ans Chêne
6 ans Chypre 16 ans Saphir 26 ans Jade 36 ans Mousseline 46 ans Lavande
7 ans Laine 17 ans Rose 27 ans Acajou 37 ans Papier 47 ans Cachemire
8 ans Coquelicot 18 ans Turquoise 28 ans Nickel 38 ans Mercure 48 ans Améthyste
9 ans Faïence 19 ans Cretonne 29 ans Velours 39 ans Crêpe 49 ans Cèdre
10 ans Etain 20 ans Porcelaine 30 ans Perle 40 ans Emeraude 50 ans Or